Blogue #2 (Adelaïde) d’Adam Lownsbrough, Entraîneur WTA et utilisateur de la technologie Sergetti

 

 

Adam Lownsbrough, Blogue #2 (Adelaïde)

Bonjour encore et bonne année!

Nous sommes allés à Adélaïde pendant une semaine au tournoi ITF Pro de 25 000 $ au centre de tennis de Playford. Le lieu est nouveau avec 16 courts et de belles installations pour les joueurs. Parallèlement à l’épreuve féminine, un événement ATP Challenger 75 000 $ se déroulera en même temps. La plupart des joueurs masculins et féminins se rendront à Melbourne la semaine prochaine pour les qualifications, donc le tournoi ici est extrêmement relevé pour cette raison.

Chez les hommes, vous avez des joueurs comme Danil Medvedev, Bjorn Frantangelo, Sergiy Stakhovsky, Tommy Paul et Ricardo Berankis pour n’en nommer que quelques-uns. L’épreuve féminine est tout aussi difficile avec Vera Zvonereva, Alexandra Dhulgheru et Laura Robson. Il y a aussi une jeune joueuse canadienne ici, Bianca Andreescu, qui est certainement à surveiller pour l’avenir et qui est entraînée par Nathalie Tauziat, une ancienne joueuse du top 5 WTA.

C’est une bonne partie de notre travail de voyager pour pouvoir regarder les gars en compétition ainsi que les filles. En tant que coach, je crois que nous n’arrêtons jamais d’apprendre et il est important de faire des recherches et de garder les yeux ouverts pour trouver de nouvelles idées qui pourraient nous être utiles. Évidemment, ce qui fonctionne pour un joueur peut ne pas fonctionner pour un autre, mais le tennis évolue continuellement, donc, expérimenter de nouvelles idées est important.

Nous avons eu quelques jours de bonnes pratiques ici avec les autres joueuses en jouant beaucoup de points de pratique. Il était important pour Ipek, après un long bloc d’entraînement, de revenir au rythme des points en jeu et d’être compétitive.

Malheureusement, Ipek a perdu hier 1er tour contre Laura Robson 62 67 64. Ce fut un match difficile pour les deux joueuses au premier tour, mais il est toujours bon pour d’avoir un test solide avant un grand chelem et le niveau de jeu pendant le match était très élevé pour les deux joueuses. En regardant les statistiques après le match, il n’y avait pas grand-chose, juste quelques «moments / points» qui ne nous ont pas permis de faire la différence, mais c’est ça le sport. Vous pouvez souvent apprendre plus d’une défaite que d’une victoire, donc nous continuerons sans préparation pour Melbourne.

Aujourd’hui, nous avons notre dernier jour à Playford et nous aurons un léger entraînement avant de prendre l’avion pour Melbourne vendredi matin. L’épreuve de qualification pour les filles débutera le jeudi 11 et nous aurons le temps d’avoir une idée de l’environnement à Melbourne et de profiter de la ville.

Merci à tous pour votre lecture et meilleurs voeux pour 2018!

Adam

 

2018-01-04T14:57:11-04:00 4 janvier 2018|Actualité|